Elections 12 - facilités : Wezembeek-Oppem: les convocations électorales sont en cours de distribution

27/09/12 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Le Vif

(Belga) La distribution des convocations électorales envoyées par la commune de Wezembeek-Oppem a commencé, a-t-on appris jeudi.

Selon le bourgmestre non-nommé de la commune, François van Hoobrouck (MR), les habitants néerlandophones de la commune ont reçu ou recevront ce document dans leur langue. Les francophones l'ont reçu ou le recevront en néerlandais également, mais aussi en français. La décision avait été prise par le collège. Les francophones des communes à facilités considèrent que la légalité de l'envoi anticipé de convocations en néerlandais par le gouverneur du Brabant flamand, à la demande du ministre des Affaires Intérieures flamandes est sujette à caution. Les communes à facilités de Rhode-Saint-Genèse et de Linkebeek ont par conséquent activé la procédure d'envoi des convocations électorales selon un processus très comparable. Les documents ont été envoyés spontanément dans la langue de l'intéressé, à Linkebeek, via un conseiller communal chargé de cette mission, et à Rhode, via cinq conseillers communaux qui ne se représentent plus au scrutin. A Drogenbos, la liste du bourgmestre Alexis Calmeyn (majoritaire) a choisi de se contenter des convocations envoyées il y a peu en néerlandais par le gouverneur du Brabant flamand, à la demande du ministre Geert Bourgeois (N-VA). Mais c'est la commune qui gère les demandes de traduction et non la province, dont le siège est à Louvain. L'envoi des convocations électorales est la source de tensions communautaires dans les communes à facilités depuis plusieurs années. Les francophones entendent y appliquer la loi fédérale qui prescrit l'envoi dans la langue de l'intéressé, car ils estiment qu'elle est supérieure à toute mesure régionale. Les autorités flamandes exigent quant à elles le respect de la circulaire Peeters adoptée par le gouvernement flamand et qui prévoit que l'envoi des convocations électorales dans les communes à facilités situées en Flandre se fasse d'abord en néerlandais. A charge du citoyen qui le souhaite de demander une traduction en français. (PVO)

Nos partenaires