Egypte: vives critiques du patriarche copte contre le président Morsi

09/04/13 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Le Vif

(Belga) Le patriarche copte d'Egypte, Tawadros II, a accusé mardi le président islamiste Mohamed Morsi de "négligence" face aux affrontements de dimanche devant la cathédrale Saint-Marc du Caire, les plus graves violences inter-confessionnelles depuis son arrivée au pouvoir en juin.

Egypte: vives critiques du patriarche copte contre le président Morsi

M. Morsi avait appelé le patriarche après ces affrontements survenus dimanche, au cours desquels les fidèles venus assister aux obsèques de chrétiens tués deux jours plus tôt avaient été attaqués par des groupes de civils hostiles. Des images diffusées à la télévision ont montré la police tirer des gaz lacrymogènes sur la cathédrale, siège du patriarcat copte et lieu hautement symbolique pour cette communauté qui représente 6 à 10% de la population. Deux personnes, un chrétien et une autre personne non-identifiée, ont trouvé la mort dans ces heurts. M. Morsi "a promis de faire tout ce qui est possible pour protéger la cathédrale mais ce ne pas ce que nous voyons", a déclaré Tawadros II, interrogé lors d'une émission sur la chaîne privée ONTV. "Cela relève de la négligence et d'une mauvaise évaluation des événements. Il s'agit d'une attaque flagrante contre un symbole national, l'Eglise d'Egypte", d'une gravité "sans précédent en 2000 ans d'histoire" de la chrétienté en Egypte, a-t-il ajouté. Les fidèles, qui ont scandé des slogans hostiles au pouvoir islamiste, étaient venus assister aux obsèques de quatre Coptes tués vendredi dans une bourgade deshéritée au nord du Caire, Al-Khoussous, lors de heurts avec des musulmans qui avaient également fait un mort parmi ces derniers. Le président islamiste Mohamed Morsi a condamné les violences dans son appel à Tawadros II dimanche, affirmant qu'il considérait "toute attaque contre l'Eglise comme une attaque personnelle". (Belga)

Nos partenaires