Egypte: trois morts lors d'affrontements entre islamistes et armée au Caire

06/10/13 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Le Vif

(Belga) Trois partisans du président déchu Mohamed Morsi ont été tués dimanche à Dalja (sud du pays) lors d'affrontements avec les forces sécurité, rapportent les médias locaux. L'armée égyptienne a déployé de nombreux blindés au Caire où les partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont appelé à manifester à l'occasion du 40e anniversaire de la guerre israélo-arabe de 1973, malgré la répression sanglante de leurs rassemblements depuis août.

Egypte: trois morts lors d'affrontements entre islamistes et armée au Caire

Au même moment, les anti-Morsi ont demandé aux Egyptiens de descendre massivement dans la rue pour soutenir l'armée et les autorités, ce qui laissait redouter de nouvelles violences. Dimanche, trois manifestants ont été tués dans la localité de Delga, dans la province de al-Shorouk. Vendredi, au moins quatre civils ont péri dans des heurts entre pro et anti-Morsi au Caire. La police dispersait les manifestants à coups de grenades lacrymogènes, de chevrotine ou de balles en caoutchouc. M. Morsi, premier chef de l'Etat égyptien élu démocratiquement, a été destitué et arrêté le 3 juillet par l'armée, qui a promis des élections pour 2014 et dirige de facto le gouvernement intérimaire qu'elle a mis en place. Comme chaque jour depuis sa destitution, les pro-Morsi, notamment l'influente confrérie islamiste des Frères musulmans, ont appelé à manifester à l'occasion de la commémoration de la guerre du Kippour, que l'Egypte considère comme une "victoire" contre Israël dont elle avait réussi à enfoncer les défenses durant plusieurs jours. Depuis le 14 août, militaires et policiers ont tué des centaines de manifestants pro-Morsi, arrêté plus de 2.000 Frères musulmans, dont la quasi-totalité de leurs leaders, interdit leurs activités et gelé les avoir de la confrérie qui avait pourtant remporté haut la main les législatives fin 2011. (Belga)

Nos partenaires