Egypte: peine avec sursis pour avoir coupé les cheveux de 2 élèves ne portant pas le voile

06/11/12 à 18:44 - Mise à jour à 18:44

Source: Le Vif

(Belga) Une enseignante égyptienne qui avait coupé les cheveux de deux de ses élèves pour les punir de ne pas porter le voile islamique a écopé mardi de six mois de prison avec sursis.

Le Conseil national pour l'enfance et la maternité, un organisme gouvernemental, avait demandé au Parquet général d'ouvrir une enquête sur l'incident. L'enseignante, qui porte le niqab, voile intégral ne laissant apparaître que les yeux, a été accusée par le Parquet de "traiter des enfants avec dureté". Un tribunal de Louxor l'a condamnée mardi à six mois de prison avec sursis. L'enseignante avait dit à un journal local ne pas avoir imaginé "que couper deux centimètres était un grand crime". "Je plaisantais avec elles puis un élève a sorti des ciseaux et m'a demandé de mettre ma menace en application. Je l'ai fait pour conserver mon autorité", avait-elle justifié en ajoutant porter le niqab depuis cinq ans. Le ministère de l'Education l'avait sanctionnée en la privant d'un mois de salaire. La grande majorité des Egyptiennes musulmanes porte le voile, mais le niqab gagne du terrain depuis quelques années. L'arrivée au pouvoir en juin du premier président islamiste du pays, Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, a fait craindre à une partie de la population égyptienne des pressions accrues de la part des tenants d'un islam rigoriste ainsi qu'un certain laxisme de la part des autorités. (MUA)

Nos partenaires