Egypte: la justice autorise les figures de l'ère Moubarak à être candidats

23/09/12 à 20:05 - Mise à jour à 20:05

Source: Le Vif

(Belga) La Haute cour administrative d'Egypte a autorisé dimanche les membres du parti aujourd'hui dissous du dictateur déchu Hosni Moubarak à se présenter aux prochaines élections législatives, a-t-on appris de sources judiciaires.

La cour a estimé qu'aucun citoyen égyptien ne pouvait être privé de ses droits civiques "y compris le droit de se présenter pour des institutions législatives", du moment que ce citoyen remplissait tous les critères de candidature, selon ces sources. Cette décision permet aux anciens membres du Parti national démocrate (PND) de M. Moubarak de se présenter aux prochaines élections législatives, qui devraient avoir lieu en 2013. En avril 2011, quelques semaines après la chute de M. Moubarak sous la pression de la rue, la Haute cour administrative avait dissous le PND et ordonné le transfert au gouvernement des fonds et des biens du parti. Samedi, la même Cour avait confirmé un jugement de la Cour suprême constitutionnelle invalidant en juin l'élection six mois plus tôt de la chambre basse du Parlement, dominée par les islamistes. Le Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui a dirigé le pays après le départ de M. Moubarak, avait dissous la chambre, remettant à l'armée le pouvoir législatif, au grand dam de ceux qui souhaitaient voir l'armée s'effacer devant un pouvoir civil. Un nouveau scrutin législatif est prévu deux mois après l'adoption d'une nouvelle Constitution, qui est en cours de rédaction par un comité dominé par les islamistes et qui devrait être achevée d'ici la fin de l'année. (ANA)

Nos partenaires