Ecolo: "Si la N-VA veut partir, elle doit savoir que ça se fera sans Bruxelles"

30/10/13 à 19:29 - Mise à jour à 19:29

Source: Le Vif

(Belga) "Si la N-VA veut partir, elle doit savoir que ça se fera sans Bruxelles", affirme le secrétaire d'Etat bruxellois Ecolo Christos Doulkeridis, en réaction aux dernières propositions institutionnelles de la N-VA.

"Dans le contexte pré-électoral actuel, on comprend que la N-VA cherche à se positionner une nouvelle fois sur un terrain communautaire, tombant, une fois le plus, le masque sur ses intentions réelles pour la Belgique et pour Bruxelles. Nous n'avons pas de temps à perdre dans le piège grossier que nous tend la formation nationaliste", estime-t-il. "Le rôle des autres formations politiques francophones ou néerlandophones n'est pas de prendre position en fonction d'un agenda que veut fixer la N-VA. Notre priorité est de rester focalisés sur le travail que nous menons pour améliorer le quotidien des Bruxelloises et des Bruxellois", ajoute le secrétaire d'Etat en charge du logement, également ministre-président du gouvernement francophone bruxellois (Cocof). "Le temps est venu d'apaiser les tensions communautaires qui ont émaillé la vie politique de notre pays durant les années écoulées et de mettre en pratique la 6e réforme de l'Etat", poursuit-il, insistant sur le statut de Bruxelles en tant que région à part entière. "Si la N-VA en a marre de la Belgique, qu'elle l'assume complètement et arrête de se retrancher derrière des propositions pseudo-confédéralistes. Et si elle veut partir, elle doit savoir que ça se fera sans Bruxelles", conclut-il. (Belga)

Nos partenaires