Ecolo presse le gouvernement d'agir

19/09/12 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Le Vif

(Belga) Ecolo a une nouvelle fois invité mercredi le gouvernement fédéral à "réorienter radicalement" la loi sur les intérêts notionnels au profit de l'économie réelle et de l'emploi. Les Verts profitent du débat lancé par l'un des pères des intérêts notionnels, l'ex-chef de cabinet de Didier Reynders, Bruno Colmant, qui appelle désormais au développement d'une fiscalité promouvant les investissements productifs, pour rappeler le contenu d'une proposition de loi déposée il y a 15 mois.

Ce texte vise à établir un lien entre "intérêts notionnels" et "emploi", lutter contre les montages à but "uniquement fiscaux" et "limiter le bénéfice" pour les plus grandes entreprises à des montants simplement raisonnables. Dans le même temps, il prévoit de "favoriser les investissements" dans la recherche et le développement, sources d'emplois du futur, et dans les PME, en augmentant l'avantage dont elles peuvent bénéficier. Selon les Verts, cette proposition est de nature à permettre une économie "de plus d'un milliard d'euros" à l'Etat belge. En ces temps budgétairement difficiles, Ecolo dit regretter que sa proposition n'ait pu être débattue jusqu'à présent. "Nous prenons par contre note avec intérêt de la proposition de M. Colmant visant, dans le cadre d'une réforme des intérêts notionnels, à favoriser les investissements réellement productifs", soulignent les députés Georges Gilkinet et Muriel Gerkens. Ceux-ci espèrent que le gouvernement se saisira de l'occasion pour faire émerger, en vue du budget 2013, un ensemble de mesures concrètes faisant contribuer le capital à l'économie réelle et au soutien des travailleurs. (MUA)

Nos partenaires