Ecole De Blokkendoos à Anvers - Des parents se constituent partie civile dans l'affaire d'abus sexuels présumés

17/07/13 à 20:00 - Mise à jour à 20:00

Source: Le Vif

(Belga) L'avocat de trois parents d'élèves de l'école maternelle anversoise De Blokkendoos a déposé auprès du juge d'instruction une plainte avec constitution de partie civile pour faits de viol et atteinte à la pudeur, a confirmé le parquet anversois mercredi. La plainte concerne une jeune institutrice de l'école, au centre d'accusations de parents depuis le mois de juin. L'enquête est encore en cours.

Ecole De Blokkendoos à Anvers - Des parents se constituent partie civile dans l'affaire d'abus sexuels présumés

Jusqu'à présent, l'enquête n'a mis au jour aucun élément objectif qui permette de penser que les accusations d'abus sexuels sont fondées, a tenu à rappeler le parquet. Le dépôt de la plainte avec constitution de partie civile risque de faire durer l'enquête plus longtemps que prévu. On ignore encore si elle pourra être clôturée avant le début de la nouvelle année scolaire. Selon le parquet d'Anvers, une autre plainte, contre X, a été introduite dans le même dossier pour non-respect du secret professionnel et atteinte à l'honneur et à la réputation. L'affaire avait commencé avec trois plaintes, parvenues à la mi-juin à la police, pour des faits présumés d'abus d'enfants commis par une institutrice de 23 ans. Des manifestations avaient été organisées devant l'école, et l'institutrice concernée ainsi que la direction avaient reçu des menaces de mort. Les autorités communales avaient finalement décidé de fermer l'école une semaine avant les vacances d'été. La rumeur, relayée par plusieurs médias, suggérant que certaines mamans impliquées seraient proches de l'organisation Sharia Sisters, sorte de pendant féminin de Sharia4Belgium, n'a pas pu être confirmée par le parquet. (Belga)

Nos partenaires