Ebola - Nigeria: les médecins des hôpitaux publics stoppent leur grève pour combattre Ebola

24/08/14 à 20:04 - Mise à jour à 20:04

Source: Le Vif

(Belga) Les médecins des hôpitaux publics du Nigeria ont annoncé dimanche qu'ils allaient reprendre le travail, après deux mois de grève, pour aider à combattre l'épidémie d'Ebola.

Ebola - Nigeria: les médecins des hôpitaux publics stoppent leur grève pour combattre Ebola

Leur syndicat, l'Association médicale nationale, faisait l'objet de fortes pressions en ce sens, alors que cinq personnes infectées par le virus sont mortes au Nigeria depuis le 25 juillet. "Tous les médecins et les dentistes sont appelés à reprendre le travail lundi 25 août à 8 heures", selon un communiqué du syndicat, dont les représentants s'étaient réunis en urgence ce week-end. Le Nigeria a enregistré jusqu'à présent 15 cas confirmés d'Ebola (dont les cinq décédés) et plus de 200 personnes, potentiellement en contact avec des personnes infectées, sont placées sous surveillance. "La grève a été suspendue dans l'intérêt de l'urgence nationale", en particulier à cause de "la menace de l'épidémie de virus Ebola", selon le communiqué. Jusqu'à présent ce sont des médecins du secteur privé qui se sont occupés des cas d'Ebola, soutenus par des experts américains du Centre de contrôle des maladies (Center for Disease Control - CDC) et des agents de l'Organisation mondiale de la Santé. Mais si l'épidémie venait à progresser dans le pays le plus peuplé d'Afrique (avec 170 millions d'habitants), dont la capitale économique Lagos compte à elle seule 15 à 20 millions d'habitants, il serait indispensable que les hôpitaux publics interviennent dans la prise en charge des malades. L'Association médicale nationale avait lancé la grève le 1er juillet pour réclamer de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail. Elle a indiqué que les négociations avec le gouvernement fédéral allaient se poursuivre malgré la levée de la grève. (Belga)

Nos partenaires