Ebola - Les USA lèvent en partie des restrictions sur un traitement expérimental

08/08/14 à 02:58 - Mise à jour à 02:58

Source: Le Vif

(Belga) L'agence américaine des médicaments (FDA) a partiellement levé des restrictions sur un traitement expérimental de la société canadienne Tekmira ouvrant potentiellement la voie à une utilisation pour combattre l'épidémie en Afrique.

Ebola - Les USA lèvent en partie des restrictions sur un traitement expérimental

La FDA a "verbalement" indiqué à Tekmira qu'elle modifiait la classification de son traitement TKM-Ebolaen, levant la suspension totale d'essai clinique au profit d'une suspension partielle. "Cette décision nous permet d'utiliser potentiellement TKM-Ebola chez des personnes infectées par le virus Ebola", estime la firme dans un communiqué. Il n'existe actuellement aucun traitement antiviral ou de vaccin autorisés contre Ebola, seulement des agents expérimentaux. Les recherches effectuées sur des singes TKM-Ebola a montré une efficacité de 100% contre le virus, a précisé Tedmira. "L'épidémie actuelle souligne la nécessité d'avoir des agents thérapeutiques efficaces contre le virus Ebola", souligne Mark Murray, le PDG de Tekmira Pharmaceuticals. L'épidémie sans précédent d'Ebola qui frappe le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée et dernièrement le Nigeria a déjà fait 932 morts parmi les plus de 1.700 infections et continue de se propager. Le développement de TKM-Ebola fait l'objet d'un contrat de 140 millions de dollars du département américain de la Défense. La rapide propagation de l'épidémie en Afrique de l'ouest qui menace désormais le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, a accéléré le processus visant à mettre sur le marché ces traitements expérimentaux. Mais selon des experts cela pourrait prendre plusieurs mois étant donné les difficultés techniques à produire suffisamment de doses pour faire des essais cliniques. Les deux Américains infectés au Liberia, où ils travaillaient pour une organisation caritative et rapatriés aux Etats-Unis par avion sanitaire, ont été traités avec un autre sérum expérimental appelé ZMapp de la firme américaine Mapp Biopharmaceutical. Leur état de santé s'est apparemment amélioré mais de hauts responsables sanitaires américains ont réservé leur jugement quant à l'efficacité de ce traitement jamais utilisé avant sur des humains. (Belga)

Nos partenaires