Ebola - Le découvreur belge de la maladie ne craint pas une épidémie majeure hors d'Afrique

31/07/14 à 07:16 - Mise à jour à 07:16

Source: Le Vif

(Belga) Le professeur belge Peter Piot, co-découvreur du virus Ebola, écarte l'éventualité d'une épidémie majeure hors d'Afrique, appelant à ce que les vaccins et traitements expérimentaux, prometteurs chez les animaux, soient testés sur les humains.

Même si une personne porteuse d'Ebola voyageait jusqu'en Europe, aux États-Unis ou dans une autre partie de l'Afrique, "je ne pense pas que cela donnerait lieu à une épidémie majeure", a déclaré le directeur de la prestigieuse London School of Hygiene and Tropical Medicine. Peter Piot a co-découvert le virus Ebola en 1976, alors qu'il n'avait que 27 ans. Il a ensuite été directeur du programme ONUSIDA des Nations unies. "Je ne suis pas tellement inquiet à l'idée de voir le virus se diffuser ici au sein de la population", a-t-il ajouté. "Je ne serais pas inquiet d'être assis dans le métro à côté d'une personne porteuse du virus Ebola tant qu'elle ne vous vomit pas dessus ou quelque chose de ce genre", a-t-il affirmé, rappelant qu'il s'agit "d'une infection qui nécessite un contact très proche". Rappelant qu'il existe plusieurs vaccins et traitements expérimentaux contre Ebola qui ont donné des résultats prometteurs sur les animaux, le chercheur belge a appelé à les tester sur les humains dans les zones touchées. "Je pense que le moment est venu, au moins dans les capitales, d'offrir ce genre de traitements pour un usage compassionnel (réglementation permettant de rendre légal l'usage de médicaments non-autorisés: NDLR) mais aussi pour découvrir s'ils marchent afin d'être prêts pour la prochaine épidémie", a-t-il appelé de ses voeux. Selon lui, l'histoire récente du Liberia et de la Sierra Leone complique les efforts déployés pour lutter contre le virus qui peut s'avérer mortel pour 25 à 90% de la population touchée et a déjà fait 670 morts en Afrique de l'Ouest. "N'oublions pas que ces pays sortent de décennies de guerre civile", a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires