Ebola: l'OMS exige des mesures drastiques

26/06/14 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Le Vif

(Belga) Des mesures drastiques sont nécessaires pour combattre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, a affirmé jeudi l'OMS. L'agence de l'ONU tire la sonnette d'alarme et convoque une réunion de onze pays la semaine prochaine.

Ebola: l'OMS exige des mesures drastiques

Le nombre de cas et de décès imputables à la fièvre hémorragique Ebola augmente chaque jour, et le nombre de districts nouvellement affectés s'est accru au cours des trois dernières semaines, a affirmé l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le dernier bilan fait état de 635 cas notifiés, dont 399 décès. La Guinée a rapporté 396 cas (confirmés et probables) avec 280 morts, la Sierra Leone 176 cas et 78 morts et le Libéria 63 cas, dont 41 morts. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus grave en terme de nombre de cas et de décès et par sa répartition géographique, a souligné l'OMS. "Il ne s'agit plus d'une épidémie spécifique à un pays, mais d'une crise sous-régionale qui requiert une action ferme des gouvernements et des partenaires. L'OMS est vivement préoccupée par la transmission en cours de l'épidémie aux pays voisins, ainsi que par le potentiel de propagation internationale ultérieure du virus Ebola", a déclaré le Dr Luis Sambo, directeur régional de l'OMS pour l'Afrique. "Il faut impérativement intensifier les efforts de riposte, promouvoir la collaboration transfrontalière et le partage d'informations sur les cas suspects et les contacts, et mobiliser tous les secteurs de la communauté afin de garantir un accès sans entrave aux zones affectées. C'est de cette manière que l'on pourra enrayer efficacement l'épidémie", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires