Ebola - Décès d'une religieuse non évacuée du Liberia par Madrid

09/08/14 à 15:12 - Mise à jour à 15:12

Source: Le Vif

(Belga) La missionnaire congolaise Chantal Pascaline, l'une des deux compagnes des religieux espagnols évacués jeudi du Liberia en raison de l'épidémie due au virus Ebola, est décédée samedi à Monrovia de cette fièvre hémorragique, a annoncé à Madrid l'ONG pour laquelle elle travaillait.

"L'Ordre hospitalier de San Juan de Dios (Saint-Jean de Dieu) annonce la triste nouvelle du décès ce matin de la soeur Chantal Pascaline causée par Ebola à l'hôpital Saint-Joseph de Monrovia", a indiqué l'ordre religieux dont fait partie le prêtre espagnol Miguel Pajares, premier malade infecté par le virus de la fièvre hémorragique Ebola rapatrié en Europe. Miguel Pajares, âgé de 75 ans et très affaibli, était arrivé jeudi en Espagne à bord d'un avion militaire médicalisé, avec la religieuse Juliana Bonoha, de nationalité espagnole, qui travaillait avec lui dans cet hôpital de la capitale libérienne, mais les tests auxquels cette dernière a été soumise se sont avérés jusqu'à présent négatifs. L'ordre de Saint-Jean de Dieu, responsable de l'ONG qui gère l'hôpital Saint-Joseph, avait demandé mardi au ministère espagnol des Affaires étrangères l'"expatriation en urgence" de Pajares, de Pascaline et de la religieuse guinéenne Paciencia Melgar, atteints par le virus. Toutes deux appartiennent, comme Juliana Bonoha, à la congrégation des Missionnaires de l'Immaculée Conception. La directrice générale de la santé publique espagnole, Mercedes Vinuesa, avait toutefois précisé mercredi que ce qui était envisagé par l'Espagne, c'était le "rapatriement des Espagnols". "Ce que nous espérons, c'est qu'on ne laisse pas là-bas les soeurs, parce que nous savons ce qui les attend là-bas", avait déclaré à la radio espagnole Cadena Ser Begona Martin, cousine du prêtre Miguel Parares. "Comme dit Miguel, elles sont condamnées à mourir, nous ne pouvons pas les laisser mourir de la sorte", avait-elle ajouté. Miguel Pajares et Juliana Bonoha sont hospitalisés sous de strictes mesures de sécurite sanitaire à l'hôpital Carlos III de Madrid. L'état de santé du prêtre, qui a demandé qu'aucune information ne soit diffusée à ce propos, est "stable". (Belga)

Nos partenaires