Droits de l'Homme: pas de "problèmes particuliers" en Russie en 2012, selon Poutine

28/02/13 à 20:36 - Mise à jour à 20:36

Source: Le Vif

(Belga) Le président russe, Vladimir Poutine, a estimé jeudi qu'il n'y avait pas eu de "problèmes particuliers" en Russie en matière de droits de l'homme en 2012, année marquée, selon l'ONG Human Rights Watch (HRW), par les "pires répressions" contre la société civile depuis la chute de l'URSS.

Droits de l'Homme: pas de "problèmes particuliers" en Russie en 2012, selon Poutine

"Je ne pense pas qu'il y ait eu en 2012 des problèmes particuliers avec les droits de l'homme", a déclaré M. Poutine au cours d'une conférence de presse avec son homologue français François Hollande, en visite de travail en Russie. Le président russe a rappelé que 2012 a été l'année de la campagne pour l'élection présidentielle, précédée de celle pour les législatives fin 2011. "Dans chaque pays - vous ne pouvez pas le nier- il y a une lutte politique plus aiguë lors des campagnes électorales (...), on parle tout le temps d'irrégularités, c'est une pratique universelle", a observé M. Poutine. HRW a estimé dans son rapport annuel présenté début février que 2012 était "la pire année pour les droits de l'homme dans l'histoire récente en Russie" depuis la chute de l'URSS il y a 21 ans. L'opposition et les ONG russes ne cessent de dénoncer des atteintes accrues aux libertés depuis le retour au Kremlin en mai 2012 de Vladimir Poutine pour un troisième mandat de président après ceux de 2000-2008 et un intermède de quatre ans comme Premier ministre. La Russie a connu une vague de protestations sans précédent déclenchée après les législatives de décembre 2011 jugées frauduleuses par l'opposition. Les principaux leaders de l'opposition, Alexeï Navalny et Sergueï Oudaltsov, sont actuellement inculpés dans des enquêtes pénales et risquent jusqu'à 10 ans de prison. (JAV)

Nos partenaires