Drogue - Le traitement par héroïne médicale est efficace

03/12/13 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Le Vif

(Belga) Des chercheurs de l'Université de Liège ont présenté mardi les conclusions de l'étude scientifique menée durant l'expérience 'Tadam'. Ils estiment que le traitement par héroïne médicalisée est réalisable, malgré les coûts élevés.

Le rapport final, épais de plus de 1.000 pages, est le fruit de plusieurs années de recherche menées par une équipe scientifique de l'ULg durant l'expérience Tadam. celle-ci s'est déroulée à Liège entre janvier 2012 et janvier 2013. Durant ces 12 mois, 74 usagers d'héroïne, qui avaient déjà tenté sans succès d'autres traitements, ont été intégrés à ce projet-pilote. La moitié d'entre eux a reçu un traitement par héroïne pharmaceutique (appelée diacétylmorphine), tandis que le groupe de contrôle restant a bénéficié d'un traitement à la méthadone. Les chercheurs liégeois ont conclu que l'expérience était réalisable et que le traitement par diacétylmorphine était plus efficace par rapport à la méthadone pour ce groupe cible particulier. Les toxicomanes ont amélioré leur santé mentale et physique durant le traitement, même si peu de sevrages ont été constatés, notamment en raison de la durée limitée de l'expérience. Aucun impact négatif n'a été constaté dans le quartier ou chez les riverains. Par contre, une baisse significative de la criminalité n'a pas été constatée. L'évaluation socio-économique, qui devait mesurer les bénéfices à long terme pour la société par rapport aux coûts élevés n'a pu être réalisée. Les scientifiques recommandent l'installation définitive de centres, à Liège ou ailleurs, qui prendraient en charge un nombre plus élevé de personnes dépendantes, de manière à réduire le coût élevé par patient. Tadam a nécessité un budget annuel d'environ 840.000 euros. (Belga)

Nos partenaires