Dossiers de jeux illégaux en rade faute de moyens

05/02/13 à 07:32 - Mise à jour à 07:32

Source: Le Vif

(Belga) Des dossiers sur des infractions à la loi sur les jeux de hasard sont en rade, faute d'aide, dénonce mardi le président sortant de la Commission des jeux de hasard, Etienne Marique, dans les journaux du groupe SudPresse.

Dossiers de jeux illégaux en rade faute de moyens

La commission, qui accorde les licences de jeux mais qui contrôle également que la loi est bien appliquée, s'est vu assigner de nouvelles tâches mais sans moyens humains supplémentaires. "Nous nous sommes consacrés aux paris. Nous effectuons beaucoup moins de contrôles dans les salles de jeux et les casinos", regrette Etienne Marique. Or, selon des acteurs du secteur, on voit refleurir la présence de jeux clandestins, un phénomène qui touche notamment les cafés, notent les quotidiens. "Des dossiers sont ouverts mais ils sont en souffrance. Quelques-uns, dont des gros, sont en rade. Des dossiers sérieux, qui impliquent des magouilles. Nous avons des indices mais il faut vérifier. On manque de moyens et nos demandes de collaboration avec d'autres services restent sans réponse", explique encore le président faisant fonction de la Commission qui estime à 7 ou 8 personnes les besoins supplémentaires. Le comble, soulignent les journaux, c'est que les recettes existent puisque "il y a 10 millions à la trésorerie mais on ne nous autorise pas à les utiliser". (JAV)

Nos partenaires