Dossier IFCA: le gouvernement wallon se constitue partie civile pour y voir clair

21/02/13 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement wallon se constituera partie civile dans le dossier de l'IFCA, a indiqué jeudi le ministre du Logement, Jean-Marc Nollet. Il souhaite accéder de la sorte aux pièces du dossier et mesurer l'ampleur de ce qui est reproché à une dizaine de personnes, dont le directeur-général de la Société Wallonne du Logement (SWL), Alain Rosenoer.

Le parquet général de Mons a bouclé le dossier IFCA, instruit depuis 2006. Il demande le renvoi en correctionnelle de M. Rosenoer, et de plusieurs fonctionnaires wallons dans une affaire de corruption présumée. En 2006, une instruction avait été ouverte à Charleroi à propos des fonds de pension de la Ville de Charleroi et de l'Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi (ISPPC). En 2000, Dexia avait été subitement remplacée par la petite société cambiste IFCA SA pour gérer ces fonds d'un montant de 35 millions. Ils avaient été transférés en "branche 23" de la Société Générale de Paris, un placement plus risqué que celui proposé par Dexia. Selon le parquet général, Alain Rosenoer n'aurait pas reçu d'avantages mais aurait permis au gérant de la société RMG, citée dans le dossier, de participer à des réunions internes à la SWL, lui permettant d'obtenir des informations sur des marchés publics et ainsi d'influencer des appels d'offres. (NBA)

Nos partenaires