Dossier De Gucht: le commissaire européen met en cause la presse et certains politiques

14/04/14 à 18:24 - Mise à jour à 18:24

Source: Le Vif

(Belga) Le commissaire européen, Karel De Gucht, a dit regretter l'attitude de la presse et de certains hommes politiques à la suite des conclusions d'une enquête du SPF Finances sur les échanges de courrier qu'il a eus avec l'administrateur général de l'Inspection Spéciale des Impôts (ISI).

Dossier De Gucht: le commissaire européen met en cause la presse et certains politiques

"Je savais que je n'avais rien commis d'irrégulier. Je demandais simplement l'application de la loi sur la publicité de l'administration", a expliqué M. De Gucht à l'Agence Belga. Et d'ajouter: "Je trouve que la presse et certaines hommes politiques devraient se poser des questions sur ce qu'ils font". Le libéral flamand s'en prend notamment au secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude fiscale, John Crombez (sp.a). Après la révélation par le quotidien "De Tijd" de l'échange de courrier entre M. De Gucht et le patron de l'ISI, Frank Philipsen, M. Crombez avait "regretté" que le commissaire européen disent des choses "qui ne sont pas vraies". "Je juge inacceptable qu'en tant que secrétaire d'Etat, il fasse des déclarations sur un dossier individuel. Je trouve son attitude douteuse", a-t-il dit. M. De Gucht met également la presse en cause. "Je suis toujours en colère. On devrait se demander dans la presse si l'on peut traîner comme cela quelqu'un à terre pendant toute une semaine, sans connaître précisément le dossier ou le contexte de celui-ci", a-t-il déclaré. Cette affaire fait réfléchir le commissaire européen sur ce qui peut arriver à un contribuable confronté au fisc. "Toute cette affaire dit beaucoup sur ce qui peut vous arriver quand vous avez maille à partir avec le fisc, en bien ou en mal". (Belga)

Nos partenaires