Dopage: 974 sportifs contrôlés en Fédération Wallonie-Bruxelles en 2012

31/01/13 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Le Vif

(Belga) En 2012, 974 contrôles ont été effectués en Communauté française, a confirmé jeudi la cellule antidopage de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). C'est environ 500 de moins que l'objectif annuel. "2012 était une année de transition suite à l'introduction du nouveau décret relatif à la lutte contre le dopage", a expliqué la cellule. Sur l'ensemble des contrôles, 3% se sont révélés positifs, principalement au cannabis. C'est une diminution d'un point de pour cent par rapport à 2011, pour un même nombre de contrôles.

Dopage: 974 sportifs contrôlés en Fédération Wallonie-Bruxelles en 2012

"La publication des arrêtés du nouveau décret sur le dopage ainsi que le recrutement, la formation et l'agrégation de nos médecins ont limité les contrôles de janvier à avril 2012", explique le docteur Anne Daloze, responsable de la Cellule antidopage. "Personnellement, je suis satisfaite d'avoir pu réaliser 974 contrôles, principalement lors de compétitions sportives", s'est réjouie le docteur. "Notre objectif pour 2013 est d'atteindre les 1.500 contrôles avec une plus grande présence lors des entraînements des sportifs. Nous désirons, comme en Flandre, aussi présenter nos futures résultats sur deux tableaux." A côté des sports "propres" comme le football (78 contrôles), basketball (60), le handball (18), le judo (9), la natation (27), le hockey sur gazon (36), où aucun cas positif n'a été détecté, les sports de combats sont plus problématiques. Sur 25 contrôles en boxe anglaise, 16% étaient positifs. C'est aussi le cas en boxe française (16,67%). Enfin, le shooto affiche 50% de cas positifs. Mais, cette discipline n'a été contrôlée qu'à 6 reprises en 2012. "La majorité de ces sportifs consomment des diurétiques pour perdre du poids en évacuant leurs urines. Ainsi, ils peuvent descendre de catégories pour combattre", souligne Mme Daloze. Les autres sports qui affichent un certain niveau de dopage sont le motocyclisme (12,5%) et les sports nautiques (13,33%). Le cyclisme, sport à la mauvaise réputation, est le plus contrôlé en FWB avec 276 contrôles. Il n'a connu l'an passé que 1,81% de cas positifs. Les principales substances utilisées par les sportifs sont le cannabis, les diurétiques et les stimulants. Pour ses contrôles, la cellule antidopage tente d'atteindre un ratio de 70% de sportifs professionnels et 30% amateurs. De son côté, la communauté flamande a organisé l'an dernier 1.389 tests lors de compétitions et 672 en-dehors de toute compétition. (ALAIN JOCARD)

Nos partenaires