Doha - Un accord "minimaliste" selon Philippe Henry

08/12/12 à 20:20 - Mise à jour à 20:20

Source: Le Vif

(Belga) L'accord trouvé à Doha sur la lutte contre le changement climatique est jugé "minimaliste" par le ministre wallon de l'Environnement, Philippe Henry. La présidence qatarie de la conférence de l'ONU sur le climat a annoncé samedi un accord sur la lutte contre le changement climatique, portant notamment sur l'acte II de Kyoto.

"Depuis la Conférence de Copenhague en 2009, je constate que la mécanique de prise de décision de ces grandes réunions est grippée, trop lente pour répondre à l'urgence climatique. La communauté internationale ne peut pas sans cesse reporter les remèdes à plus tard, mais je reste confiant dans le processus qui devra aboutir à un vrai accord mondial en 2015", a réagi le ministre dans un communiqué samedi. De son côté, la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck, insiste sur l'importance de prendre des mesures environnementales à un échelon plus local, étant donné "la lenteur des négociations internationales sur le climat. Nous ne pouvons attendre pour agir chacun à notre niveau de pouvoir et dans nos Etats, Régions et villes. Et même si un accord global contraignant entre tous les Etats du monde n'interviendra pas avant 2015, ne prenons pas ce prétexte pour reporter des décisions dans nos politiques énergétiques, de mobilité et d'aménagement du territoire." "La Belgique et ses régions prennent déjà leurs responsabilités, mais devront aller rapidement encore plus loin si elles veulent d'une part réparer les dommages déjà causés par les changements climatiques, que ce soit au Sud ou dans nos régions, et de l'autre anticiper sur les catastrophes de demain", conclut la ministre. (STL)

Nos partenaires