Djibouti: l'opposant belge Daher Ahmed Farah à nouveau arrêté

06/07/13 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

Source: Le Vif

(Belga) L'opposant belgo-djiboutien Daher Ahmed Farah a fait l'objet d'une nouvelle arrestation "politique" mercredi à Djibouti, a affirmé samedi l'association Culture et Progrès, confirmant une information parue dans les journaux de SudPresse.

Daher Ahmed Farah, président du Mouvement pour le Renouveau démocratique et le Développement (MRD, opposition), était rentré à Djibouti en janvier après neuf ans d'exil en Belgique, dans la perspective des élections législatives. Il a fait l'objet de plusieurs arrestations avant et après ce scrutin, "une dizaine depuis janvier", selon Dimitri Verdonck, président de Culture et Progrès. Mercredi, il a été arrêté pour un "refus" d'exécution judiciaire d'une condamnation en 2003 à six mois de prison - dont trois fermes - pour diffamation à l'encontre du chef de l'armée de l'époque. L'arrêt avait été cassé par la cour suprême, qui a condamné le Belgo-Djiboutien à trois mois de prison avec sursis et à une forte amende, dont il s'est acquitté, selon Culture et Progrès. Cette association dénonce dès lors une arrestation "politique". Pour Dimitri Verdonck, M. Farah est l'opposant le plus dangereux du président Ismaël Omar Guelleh, qui tente de l'écarter parce qu'il incarne le changement après un exil de neuf ans. Dimitri Verdonck voit une lueur d'espoir pour Daher Ahmed Farah dans une résolution adoptée jeudi par le parlement européen demandant "aux autorités du pays de mettre un terme à la répression des opposants politiques et de libérer toutes les personnes détenues pour des motifs politiques". (Belga)

Nos partenaires