Dix-huit mois requis pour avoir frappé le bourgmestre de Anhée

30/01/13 à 17:11 - Mise à jour à 17:11

Source: Le Vif

(Belga) Dix-huit mois de prison ont été requis mercredi par le parquet de Dinant à l'encontre d'un individu poursuivi pour avoir porté plusieurs coups au bourgmestre de Anhée, Luc Piette, le 22 décembre 2010 à Anhée.

Le prévenu, un habitant de Bioul (Anhée) qui faisait défaut lors de l'audience de mercredi, s'en était physiquement pris au mayeur de sa commune car sa rue n'avait pas été déneigée lors de l'hiver 2010. Le 19 décembre 2010, le prévenu s'était rendu au domicile de Luc Piette pour lui faire part se son mécontentement. Mais seule l'épouse du bourgmestre était présente. Elle avait été insultée et menacée. Trois jours après ces faits, le prévenu a suivi son bourgmestre en voiture et l'a interpellé par des appels de phare. "Je me suis arrêté et j'ai immédiatement eu affaire au prévenu qui m'a donné trois coups de poing que j'ai pu esquiver comme j'ai pu", a commenté le bourgmestre à l'audience. Luc Piette s'en était tiré avec une ecchymose au bras et une lèvre légèrement gonflée. Il s'est constitué partie civile pour un euro symbolique. "Le but est que le prévenu cesse de faire régner la terreur là où il passe. Les victimes n'osent pas porter plainte. J'ai peur qu'il commette un jour l'irréparable", a ajouté Luc Piette. Dix-huit mois de prison ont été requis à l'encontre du suspect. Jugement le 20 février. (PVO)

Nos partenaires