Dix ans de droit à l'intégration sociale: tout le monde n'est pas à la fête

13/12/12 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Le Vif

(Belga) Le SPP Intégration sociale organisait jeudi le colloque "Mieux vivre ensemble" pour fêter les 10 ans d'existence du droit à l'intégration sociale. Le roi Albert II et Maggie De Block, secrétaire d'État à l'Asile, à l'Immigration et à l'Intégration sociale ont été invités à y participer. Mais tout le monde n'est pas aussi enthousiaste. Plusieurs associations protestent en effet contre cette politique.

Dix ans de droit à l'intégration sociale: tout le monde n'est pas à la fête

En compagnie des CPAS, au sein de l'Union des Villes et Communes, le SPP Intégration sociale fête ce jeudi une décennie de droit à l'intégration sociale. "Vous méritez un nouveau départ". C'est par ce slogan, qu'en 2002, le nouveau droit à l'intégration sociale avait été lancé. Il s'agissait, à l'époque, de dépasser le simple revenu minimum garanti et d'offrir à chacun une vraie place dans la société. Le droit a été élargi, tout au long de ces dix années, via diverses mesures pour donner corps au bien-être social. Cet anniversaire est le point de départ d'une année de célébration qui, au travers d'activités diverses, retracera l'évolution dans le domaine du droit à l'intégration sociale et des services qu'offre le SPP Intégration sociale. Pour autant, tout le monde ne partage pas l'esprit de fête. Différentes associations, parmi lesquelles DAS (Association de Défense des Allocataires) et Free Clinic, ont protesté jeudi matin contre la politique actuelle d'intégration sociale. Selon les manifestants, le salaire minimum se trouve fort en-dessous du seuil de pauvreté. Ils craignent aussi que la législation stricte rende l'intégration plus difficile. (MUA)

Nos partenaires