Divorce: les arrangements pour l'hébergement des enfants de plus en plus revus

01/02/14 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Le Vif

(Belga) Les arrangements pour l'hébergement des enfants de parents divorcés sont de plus en plus souvent revus. Le nombre d'affaires qui sont réglées par le juge de la jeunesse est passé de 13.217 à 19.255 en cinq ans. La coparentalité est un des principaux facteurs, peut-on lire samedi dans le quotidien De Morgen.

L'époque où les enfants de parents divorcés avaient un arrangement pour l'hébergement fixé jusqu'à leurs 18 ans est révolu depuis longtemps. Le nombre d'affaires dans lesquelles les juges de la jeunesse doivent prendre une décision concernant le schéma d'hébergement d'un enfant a connu une hausse spectaculaire ces dernières années, selon des chiffres demandés par la parlementaire Sabien Lahaye-Battheu (Open Vld). En 2008, les juges de la jeunesse de Belgique se sont prononcés à 13.217 reprises concernant l'octroi de l'autorité parentale, contre 19.255 en 2012. Cette hausse est liée à l'augmentation du nombre de divorces, mais ce n'est pas la seule explication. "Des couples cohabitants avec enfants qui se séparent se rendent aussi devant le juge de la jeunesse et leur nombre augmente également", explique la parlementaire. A côté de cela, deux modifications à la loi en 2006 jouent également un rôle important, confirme la juge de la jeunesse de Malines, Bie Van Bauwel. "Depuis lors une affaire présentée auprès du juge de la jeunesse reste au rôle jusqu'à ce que l'enfant ait atteint 18 ans. Rouvrir le dossier est dès lors beaucoup plus facile et moins cher, ce qui explique qu'on demande plus rapidement un changement." Il a également été décidé en 2006 que la coparentalité, ou l'hébergement égalitaire, aurait la priorité quand des parents se séparent. Auparavant, un arrangement où l'enfant allait une semaine chez sa mère et une semaine chez son père était une exception. Le choix de l'école secondaire est souvent un moment charnière. (Belga)

Nos partenaires