Distributeurs de sodas dans les écoles - La mutualité socialiste favorable à une interdiction

13/02/14 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Le Vif

(Belga) La mutualité socialiste Solidaris s'est prononcée jeudi en faveur d'une interdiction des distributeurs automatiques de sodas dans les écoles, après l'annonce par la ministre de l'Education, Marie-Martine Schyns (cdH) de l'élaboration d'une "charte" sur les bonnes pratiques alimentaires concertée avec les acteurs de l'enseignement et le secteur agroalimentaire.

Distributeurs de sodas dans les écoles - La mutualité socialiste favorable à une interdiction

"Quand l'enjeu pour la santé est réel, en milieu scolaire, il n'est pas interdit d'interdire! ", a réagi jeudi la mutualité socialiste. "Les distributeurs de cigarettes, eux, sont interdits. Il faut lutter contre la malbouffe en milieu scolaire. Une charte aura-t-elle le même poids qu'une interdiction pure et dure de placer des distributeurs de sodas dans les écoles? ", s'interroge-t-elle dans un communiqué. Pour la mutualité socialiste, pour lutter contre l'obésité -qui frappe 15% de jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles-, il convient de privilégier une approche "globale et multidisciplinaire", la présence de distributeurs de sodas participant à la "société obèsogène dans laquelle nous vivons", selon Solidaris. Pour elle, une solution au défi de l'obésité ne passe toutefois pas seulement par la disparition des distributeurs automatiques, qui ne sont que "la partie émergée de l'iceberg". "Le problème est global, collectif: le modèle de consommation, l'offre alimentaire, le marketing et la publicité, mais encore les disparités sociales sont autant de causes de l'obésité qui échappent à la seule responsabilité de l'individu et auxquelles il faut aussi s'attaquer", conclut la mutualité. (Belga)

Nos partenaires