Dissension entre les ministres Laruelle et Di Antonio à propos de l'Afsca

06/02/13 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Le Vif

(Belga) Lors de l'assemblée annuelle de la Fédération wallonne de l'Agriculture (FWA) à Gembloux, la ministre fédérale de l'Agriculture, Sabine Laruelle, et le ministre wallon de l'Agriculture, Carlo Di Antonio, ont eu un échange virulent mercredi matin quant aux contrôles de l'Agence fédérale pour la Sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

Dissension entre les ministres Laruelle et Di Antonio à propos de l'Afsca

Faisant référence à la campagne dénonçant les normes strictes de l'Afsca, Mme Laruelle (MR) a lu un mail issu de la Fédération unie de Groupements d'Éleveurs et d'Agriculteurs (FUGEA), signalant "l'obligation de récolter des témoignages écrits sous peine de ne plus avoir le soutien financier de la Région wallonne". "Carlo Di Antonio subventionne l'association pour ramener des témoignages contre l'Afsca. C'est une technique spécieuse. Avant de voir la paille dans l'oeil du voisin, il devrait regarder les défis qui l'attendent", a affirmé la ministre à l'agence BELGA. Lors de son discours, Carlo Di Antonio (cdH) a répondu à l'interview de l'administrateur-délégué de l'Afsca parue récemment dans la presse: "quand il accuse de populisme ceux qui se plaignent des normes trop strictes, je lui réponds que le vrai populisme est de faire croire qu'avant l'Afsca, tout le monde était malade! " "La ministre n'apprécie pas que je mette en doute son travail. Moi, je fais mon job. Je relaye des problèmes importants pour les boulangers, les agriculteurs... Ces normes pénalisent tout un secteur. Nous devons nous mettre d'accord avec Sabine Laruelle", a précisé le ministre wallon à BELGA. (JAV)

Nos partenaires