Disparition d'un Boeing en Malaisie - La Thaïlande a détecté un appareil non identifié juste après la disparition du vol MH370

19/03/14 à 07:41 - Mise à jour à 07:41

Source: Le Vif

(Belga) La Thaïlande a repéré un "appareil non identifié" changeant plusieurs fois de direction en examinant les données radars du moment où le vol MH370 de Malaysia Airlines a perdu le contact avec le contrôle aérien, a indiqué mercredi un porte-parole de l'armée de l'air.

Disparition d'un Boeing en Malaisie - La Thaïlande a détecté un appareil non identifié juste après la disparition du vol MH370

A la demande des autorités malaisiennes, l'armée de l'air a vérifié lundi les informations de ses radars de la région sud, a précisé Monthon Suchookorn. Ils ont montré que le samedi 8 mars "à 00h28, six minutes après la disparition du vol MH370, un appareil non identifié volait dans une direction sud-ouest", à l'opposé de la direction prévue du Boeing 777 effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin, a-t-il déclaré. Cet horaire semble correspondre à la dernière transmission du transpondeur du vol MH370 (01H21 heure malaisienne, 00H21 heure thaïlandaise), quelque part entre la côte orientale de la Malaisie et le sud du Vietnam. "L'appareil est allé plus loin vers le sud vers Kuala Lumpur et le détroit de Malacca, avant de tourner vers le nord" vers la mer Andaman, à l'ouest de la péninsule malaisienne, a-t-il ajouté. Interrogé sur la raison pour laquelle ces éléments étaient divulgués seulement plus de dix jours après la disparition de l'avion, il a assuré que la Thaïlande n'avait "pas caché d'informations". "L'appareil n'était pas dans l'espace aérien thaïlandais et n'était pas une menace pour la Thaïlande", a-t-il noté. Alors que l'enquête entre dans son 12e jour, les éléments connus avec certitude sont rares. L'avion a décollé de Kuala Lumpur samedi 8 mars à 00H41 (16H41 GMT vendredi), avec 239 personnes à bord, en direction de Pékin, avant de disparaitre des écrans radars environ une heure plus tard. La disparition du Boeing 777 mobilise les efforts de plus de 25 pays à partir du nord de la Thaïlande à l'Asie centrale pour le corridor nord (qui recouvre une partie de la Chine), de l'Indonésie au sud de l'océan Indien pour le corridor sud. (Belga)

Nos partenaires