Didier Reynders veut convaincre la Pologne de l'objectif de l'union bancaire européenne

17/09/12 à 22:58 - Mise à jour à 22:58

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders était en Pologne lundi soir, notamment pour tenter de convaincre son homologue Radoslaw Sikorski d'adhérer à la proposition de la Commission européenne d'instaurer un contrôle centralisé des banques de l'eurozone.

"Si la Pologne accède un jour à l'eurozone, nous avons tout intérêt à ce que l'union bancaire continue à bien fonctionner", a-t-il dit à cette occasion. Les onze ministres des Affaires étrangères du groupe "Future of Europe" tentent de finaliser, à Varsovie, leur note sur la direction que doit prendre l'Union européenne. Les échanges ont lieu sur fond de discussions au sujet de l'union bancaire. La Commission européenne a déposé la semaine dernière sa proposition de contrôle de toutes les banques de l'eurozone par la Banque Centrale européenne, mais plusieurs pays ont émis des réserves à l'égard de celle-ci. La Pologne qui s'est engagée à un jour entrer dans la zone euro fait partie des réticents. C'est la raison pour laquelle les pays de la zone euro ont tout intérêt à ce que ce pays soutienne l'union bancaire, estime Didier Reynders. "Je veux convaincre la Pologne de l'objectif de la proposition. Je n'exclus pas que des pays qui ne font pas partie de la zone euro puissent être impliqués d'une manière ou d'une autre dans le contrôle. Nous oublions un peu trop souvent que la Banque Centrale Européenne est une institution pour l'Union européenne dans son ensemble", a-t-il commenté lundi. (GEJ)

Nos partenaires