Di Rupo déplore le manque de débat européen en Belgique

19/10/12 à 08:44 - Mise à jour à 08:44

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre belge Elio Di Rupo a déploré jeudi, lors d'un échange de vues avec des parlementaires, le manque de débat européen en Belgique, où l'"on discute plus de développement ponctuels dans nos quartiers, voire de faits divers".

Di Rupo déplore le manque de débat européen en Belgique

Le chef du gouvernement s'exprimait, comme avant chaque sommet européen, devant le comité parlementaire d'avis sur les questions européennes, où siègent des élus de la Chambre, du Sénat et des eurodéputés. A peine 12 parlementaires étaient présents, alors qu'au même moment en Allemagne, les enjeux du sommet étaient vivement débattus en plénière au Bundestag. "Ce dont nous discutons aujourd'hui, et nous sommes peu nombreux, (...) a une influence considérable sur la vie des citoyens européens et donc des Belges", a commenté M. Di Rupo. Mais en Belgique, "on discute plus de développement ponctuels dans nos quartiers, voire de faits divers". Le Premier ministre juge nécessaire que les députés nationaux s'emparent davantage des enjeux européens, qui ne peuvent être laissés aux seuls eurodéputés selon lui. Pour lui, "le premier élu, c'est le parlementaire national". Il a néanmoins reconnu la difficulté du sujet. "On ne peut pas demander à tous les parlementaires de tout connaître", a-t-il dit, tout en saluant la qualité des interventions lors du débat ce jeudi. (DAVID STOCKMAN)

Nos partenaires