Di Rupo craint "un bain de sang social" en cas de "gouvernement des droites"

24/03/14 à 09:30 - Mise à jour à 09:30

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre Elio Di Rupo, entré en campagne dimanche, craint "un bain de sang social" en cas de "gouvernement des droites". Interrogé au micro de Bel RTL, il s'est opposé aux coupes budgétaires au niveau fédéral envisagées par d'autres partis.

"On sent qu'il y a manifestement une volonté de la droite de former un gouvernement des droites. S'il devait y avoir ce schéma, je peux vous dire que ça serait un bain de sang social", a affirmé M. Di Rupo. Il a rejeté les propositions d'économies émises par d'autres partis. "On ne peut pas dire qu'on va récupérer 10 à 15 milliards sur l'Etat fédéral. L'Etat fédéral, c'est d'abord la sécurité sociale, ce sont des policiers, des membres de la Justice, des gens qui travaillent au ministère des Finances, des gardiens de prison. Que va-t-on faire ? Les supprimer ? Ce n'est pas sérieux", a-t-il poursuivi. Le PS propose de son côté de "réinjecter trois milliards d'euros pour les personnes qui travaillent" grâce à des mesures de lutte contre la fraude et une taxe sur les grands patrimoines, a-t-il répété. Questionné sur son image, cultivée notamment à l'occasion de l'arrivée des deux pandas de Pairi Daiza, M. Di Rupo a démenti avoir pris la pose délibérément. "Vous pensez réellement que je suis allé (sur le tarmac de l'aéroport) avec une peluche ? C'est une peluche que le pilote de l'avion m'a remise et que j'avais en main. C'est même humiliant de penser que je puisse y aller avec une peluche", a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires