Di Rupo à New York "pour faire entendre la voix de la Belgique"

23/09/13 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre belge Elio Di Rupo a annoncé lundi son intention de "faire entendre la voix de la Belgique", un pays très attaché au multilatéralisme, lors de la 68ème Assemblée générale des Nations Unies, qui s'ouvre mardi à New York, notamment dans des dossiers comme la Syrie et la République démocratique du Congo (RDC), mais aussi le développement durable.

La Belgique est le quinzième contributeur financier au fonctionnement de l'ONU, a-t-il rappelé à l'entame d'une semaine de réunions tous azimuts consacrées aux crises dans le monde ainsi qu'à l'examen des moyens nécessaires pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) - ou comment réduire la pauvreté et améliorer l'accès aux soins, à l'eau et à l'éducation sur la planète, avec 2015 pour première échéance. "Nous allons faire entendre la voix de la Belgique", a déclaré M. Di Rupo lors d'un point de presse tenu en compagnie de ses ministres des Affaires étrangères et de la Coopération au développement, Didier Reynders et Jean-Pascal Labille. Lundi, le Premier ministre doit participer dès 11h00 (17h00 HB) à la réunion de suivi de l'accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région. Cet accord, signé le 24 février dernier à Addis Abeba par onze pays de la région, a pour objectif de pacifier l'est congolais après des décennies de troubles. La Belgique soutient ce processus et en souhaite même l'"intensification", a souligné M. Di Rupo, alors que des rencontres sont prévues avec les présidents congolais et rwandais, Joseph Kabila et Paul Kagame. (Belga)

Nos partenaires