DG14 - Le CSP, plus important parti, regrette son renvoi sur les bancs de l'opposition

30/05/14 à 18:14 - Mise à jour à 18:14

Source: Le Vif

(Belga) Le CSP, qui a obtenu 7 sièges sur les 25 du parlement de la Communauté germanophone, regrette d'être renvoyé sur les bancs de l'opposition, a indiqué vendredi sa tête de liste Robert Nelles.

Le CSP, la plus importante force politique en Communauté germanophone, ne fera pas partie de la nouvelle majorité mise en place après les élections du 25 mai dernier. Les socio-chrétiens, qui avaient pourtant entamé des négociations avec le ProDG d'Oliver Paasch, regrettent ne pas faire partie d'une majorité. S'ils reconnaissaient également discuter avec le SP de Karl-Heinz Lambertz et le PFF d'Isabelle Weykmans, ils réfutent avoir mené ces discussions parallèlement. "Lundi, lorsque les résultats des élections sont tombés, nous avons rencontré le ProDG, avec lequel nous aurions obtenu une majorité de 13 sièges sur 25. Nous leur avons proposé un troisième partenaire pour renforcer la majorité. Nous proposions aussi à Oliver Paasch de devenir ministre-président. Sans réponse claire jusque mercredi, nous avons finalement pris des contacts avec le SP et le PFF", explique Robert Nelles. (Belga)

Nos partenaires