Dexia - Les négociations entre la France et la Belgique toujours en cours

07/11/12 à 18:57 - Mise à jour à 18:57

Source: Le Vif

(Belga) Les négociations entre la Belgique et la France sur la répartition entre les deux pays du montant de la recapitalisation dont Dexia a besoin sont toujours en cours. Elles devraient aboutir avant demain-jeudi avant l'ouverture des bourses.

Le Conseil d'administration de Dexia se réunit ce mercredi avec à son ordre du jour l'approbation des résultats du troisième trimestre et le besoin de recapitalisation de la banque, estimé à environ cinq milliards d'euros. Cette recapitalisation devra être prise en charge par la Belgique et la France. Des négociations sont toujours en cours entre les deux pays pour la répartition du montant. Des rumeurs circulent depuis plusieurs jours selon lesquelles la France voudrait que la Belgique prenne en charge un pourcentage supérieur à 50% du montant nécessaire. Mercredi après-midi, on pouvait lire sur le site de plusieurs médias que la France voudrait que la Belgique en porte 55%, et la France assumant le solde de 45%. Selon L'Echo, la France proposerait dans la foulée, la même clé de répartition pour les garanties définitives - alors que la Belgique assure actuellement 60,5% des garanties provisoires. Les négociations sont toujours en cours entre la Belgique et la France. Elles sont menées par le ministre des Finances Steven Vanackere. A son cabinet on se refuse à tout commentaire sur le sujet. Une communication sera diffusée lorsqu'il y aura un accord. Ces négociations perturbent d'ailleurs le déroulement normal des discussions budgétaires en cours. Par ailleurs, l'administrateur délégué et président du comité de direction de Dexia Karel De Boeck devait être entendu vendredi matin par la commission spéciale de la Chambre chargée du suivi de la crise financière, mais la réunion a été "reportée à une date ultérieure", d'après le site de l'assemblée. (ALN)

Nos partenaires