Dexia - Geens défend sa position par la nécessité de soutenir la position de Karel De Boeck

23/01/14 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Finances Koen Geens, mis sur le gril jeudi à la Chambre après sa volte-face dans le dossier d'augmentation de la rémunération de trois directeurs de Dexia, s'est justifié par la nécessité de défendre la position de l'administrateur-délégué Karel De Boeck, qui sera reconduit pour deux ans alors que son mandat vient à échéance au mois d'août.

Dexia - Geens défend sa position par la nécessité de soutenir la position de Karel De Boeck

A la Chambre, plusieurs députés, essentiellement flamands, de la majorité et de l'opposition, ont reproché au ministre d'avoir relativisé cette augmentation de rémunération de trois membres de la direction de Dexia avant de se raviser 24 heures plus tard sous la pression de son homologue français, le socialiste Pierre Moscovici. Koen Geens a démonté cette analyse en assurant que son point de vue avait été bien plus nuancé, motivé notamment par la nécessité de préserver l'administrateur délégué Karel De Boeck à la manoeuvre. "Je n'ai pas besoin des socialistes pour être raisonnable vis-à-vis des banquiers. Je suis même fier que les socialistes francophones ne m'ont pas interpellé", a dit M. Geens, interrogé notamment par le député Dirk Van der Maelen (sp.a). (Belga)

Nos partenaires