Dexia: "Ce nouvel accord améliore sensiblement la situation de la Belgique"

08/11/12 à 10:55 - Mise à jour à 10:55

Source: Le Vif

(Belga) L'accord sur la recapitalisation du groupe Dexia conclu, durant la nuit de mercredi à jeudi, entre la Belgique et la France "améliore sensiblement la situation de la Belgique", a déclaré le ministre des Finances, Steven Vanackere, en référence à la baisse du poids supporté par la Belgique dans le système des garanties d'Etat accordées à Dexia.

Dexia: "Ce nouvel accord améliore sensiblement la situation de la Belgique"

"Cet accord est non seulement équilibré mais il est dans notre intérêt", a estimé le ministre des Finances au cours d'une conférence de presse. L'accord prévoit une recapitalisation de Dexia, de 5,5 milliards d'euros, pour laquelle la Belgique intervient à hauteur de 2,915 milliards d'euros, ce qui correspond à 53% de l'effort. "Par rapport à la clef historique 50-50, cela représente un effort de 165 millions d'euros de plus pour la Belgique", a reconnu M. Vanackere, tout en soulignant qu'en contre-partie, la clef pour les garanties, qui était fixée à 60,5% pour les Belges, a été ramenée à 51,41%. L'accord conclu entre Steven Vanackere et son homologue français, Pierre Moscovici, prévoit également une réduction, de 90 à 85 milliards d'euros, du plafond des garanties accordées à Dexia par la Belgique, la France et le Luxembourg. "Je trouve très positif d'avoir réussi à diminuer cette garantie. Le plafond de la garantie assurée par la Belgique baisse de 10,8 milliards d'euros", s'est réjoui M. Vanackere. Le ministre a en outre remercié son homologue français d'avoir "tenu la promesse de la France" concernant le portefeuille de 9,4 milliards d'euros de crédits structurés de DexMA, la filiale de Dexia Crédit Local active dans les crédits aux collectivités locales françaises. "Ces crédits ne pèseront plus sur la situation de Dexia", a souligné le ministre des Finances. (MUA)

Nos partenaires