Deux tonnes d'ivoire saisies par les autorités kényanes

15/01/13 à 22:31 - Mise à jour à 22:31

Source: Le Vif

(Belga) Une cargaison de 600 pièces en ivoire, pesant deux tonnes, a été saisie dans la ville portuaire de Mombasa au Kenya, a-t-on appris de source portuaire et policière mardi.

Ces pièces étaient "présentées comme des pierres de décoration et destinées à l'Indonésie en provenance de Tanzanie", a déclaré une source policière au port de Mombasa. Le responsable des opérations portuaires, Gitau Gitau, a confirmé cette saisie, ajoutant qu'"aucune arrestation n'avait eu lieu". Il a ajouté que les documents accompagnant la cargaison pourrait permettre de remonter jusqu'aux propriétaires de la cargaison. Deux semaines auparavant, les douanes de Hong Kong avaient saisi plus d'une tonne de défenses d'éléphant, en provenance du Kenya, d'une valeur de 10,6 millions de dollars HK (1,06 million d'euros). En octobre, les douanes de Hong Kong avaient saisi un record de 3,81 tonnes d'ivoire en provenance de Tanzanie et du Kenya. La contrebande de défenses d'éléphants est alimentée par une forte demande en Asie, notamment en Chine et au Japon, ainsi qu'au Moyen-Orient où l'ivoire est utilisé comme décoration ou pour des remèdes médicinaux traditionnels. Le commerce de l'ivoire est, à quelques exceptions près, interdit depuis 1989. La population des éléphants en Afrique s'est effondrée de millions d'animaux au milieu du XXe siècle, à 600.000 à la fin des années 80. Mais le braconnage atteint des records. Une famille de 11 éléphants a ainsi été tuée au Kenya, a annoncé la semaine dernière le Service de la Faune kenyane (KWS), évoquant le plus important massacre de pachydermes dans le pays depuis plus de 20 ans. (DGO)

Nos partenaires