Deux semaines de sursis pour les fichiers des abonnés de Megaupload

01/02/12 à 12:43 - Mise à jour à 12:43

Source: Le Vif

Les données personnelles des abonnés de Megaupload bénéficient d'un sursis d'au moins deux semaines grâce à leur possible transfert sur un autre site d'hébergement.

Deux semaines de sursis pour les fichiers des abonnés de Megaupload

Hier, les médias annonçaient la suppression définitive des milliers de fichiers des utilisateurs de Megaupload dès ce jeudi, mais cette décision a été suspendue en fin d'après-midi. Ira Rothken, l'un des avocats du géant américain a vite montré les crocs et négocié dans la journée deux semaines de sursis.


Un soulagement pour les 180 millions d'abonnés qui y ont stocké, entre autres, des documents personnels comme des photos de famille. En réalité, ces données ne sont pas stockées par Megaupload, mais par deux de ses hébergeurs, Carpathia Hosting et Cogent. Or, Megaupload n'a désormais plus accès à ces données et ne peut plus payer ses sous-traitants, ses avoirs étant gelés.


La solution MegaRetrieval


Ira Rothken, avocat de Megaupload, affirme qu'un accord a été négocié avec les deux entreprises d'hébergement, accordant un délai de deux semaines. Sollicité, le gouvernement américain laisse les sous-traitants décider du sort des données, étant entendu que les fichiers piratés devraient être éradiqués. Les deux semaines pourraient être mises à profit pour pouvoir rendre aux abonnés leurs biens virtuels. Un large tri sélectif devrait être effectué pour détecter les fichiers piratés parmi les données personnelles.


Le site internet ZDNet.fr a annoncé aujourd'hui que Carpathia Hosting a créé le site MegaRetrieval.com, en ligne depuis hier, pour que les utilisateurs américains de Megaupload postent leur demande de récupération de fichiers. Carpathia Hosting a fait appel à l'Electronic Frontier Fondation (l'EFF) pour évaluer leur situation et les aider dans les procédures à engager pour récupérer les données licites dans la mesure du possible.


Cette procédure ne concerne cependant que les utilisateurs américains qui pourront peut-être récupérer leurs fichiers.

Astrid Thins (stg)

Nos partenaires