Deux hypothèses après le dramatique incendie à Mouscron

11/03/14 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Le Vif

(Belga) L'incendie d'une habitation à Mouscron, qui a fait trois victimes, pourrait être criminel ou accidentel, a précisé mardi soir le parquet de Tournai. Le témoignage d'une 4e personne, brûlée et toujours hospitalisée, devrait permettre d'élucider ce drame.

"Rien ne permet d'affirmer pour l'heure que le feu soit volontaire, bien que le profil du père de famille peut faire penser que cet incendie est d'origine criminelle", a insisté lors d'un point presse mardi Jean-Bernard Cambier, procureur du roi ad interim de Tournai. Ludovic Van De Par (31 ans), son épouse Chantal Armentier (31 ans) et leur petite fille Malyssia (5 ans et demi) ont perdu la vie lors de l'incendie dans la nuit de lundi à mardi de leur habitation à Mouscron. Le corps des deux adultes a été retrouvé dans les décombres. La mère était enceinte. Toujours vivante, la fillette n'a survécu que quelques instants après avoir été extraite de la maison en flammes. Son frère, âgé de 2 ans et demi, était logé cette nuit là chez sa marraine. Au moment de l'incendie, le frère de Ludovic Van De Par était sur place. "Le couple l'avait recueilli il y a deux à trois semaines. L'homme a été brûlé aux mains et placé dans un caisson hyperbare à Lille. Il devrait sortir ce soir. Son audition est attendue avec impatience." Le dossier a été mis à l'instruction. "Un expert du parquet est descendu sur les lieux ce matin. Son attention a été attirée par une friteuse électrique. On attend ses conclusions définitives", a encore précisé M. Cambier. (Belga)

Nos partenaires