Deux familles Verviétoises élevées au rang de Justes parmi les nations

16/10/12 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Source: Le Vif

(Belga) L'ambassadeur d'Israël en Belgique, Jacques Revah, a décerné mardi, à Verviers, le titre de Juste parmi les nations à Fernande Mali et aux époux Herkenne, en remettant à leurs descendants le diplôme et la médaille Yad Vashem, institut commémoratif dont le devoir est de rechercher et honorer celles et ceux qui, à travers le monde, ont mis leur vie en danger pour sauver des Juifs.

La Verviétoise Fernande Mali et le couple Herkenne, de Melen, ont durant la 2e Guerre mondiale accueilli des "enfants de passage", ces jeunes Juifs traqués par l'occupant allemand. Parmi ceux-ci, Dan Dagan qui quittera la Belgique en 1949 pour s'installer en Israël. Il y a enseigné avant de devenir vice-président du conseil régional de la Vallée du Jourdain. "J'avais une dette morale envers ceux qui, au péril de leur vie et celles de leurs proches, m'avaient abrité chez eux", a expliqué Dan Dagan, présent lors de cette cérémonie, ajoutant qu'il n'a pu parler des horreurs de la guerre qu'en raison de la "sollicitude" et la curiosité de ses enfants et petits-enfants quant à son passé. Des recherches menées depuis 2 ans, au départ d'une photo, ont permis à Dan Dagan de retrouver ses bienfaiteurs qui ont été honorés ce mardi, à titre posthume, pour leur courage. "Des combattants dévoués à la cause de la sauvegarde des valeurs humaines, des vrais héros belges, des Justes parmi les nations", a conclu Dan Dagan. A ce jour, quelque 1.600 Belges, dont la Reine Elisabeth, ont été reconnus comme Justes parmi les nations. Une loi adoptée en 1953 par la Knesset, le parlement israélien, prévoit cet hommage. (PVO)

Nos partenaires