Deux enseignants sur trois ne se sentent pas valorisés par la société

25/06/14 à 17:40 - Mise à jour à 17:40

Source: Le Vif

(Belga) La toute grande majorité des enseignants aiment ce qu'ils font, mais deux tiers d'entre eux ne se sentent pas suffisamment valorisés par la société en général, indique une large étude publiée mercredi par l'OCDE.

Deux enseignants sur trois ne se sentent pas valorisés par la société

Baptisée TALIS (Teaching and Learning International Survey), cette enquête a sondé quelque 100.000 profs du secondaire inférieur actifs dans 34 pays. Les questions ont porté sur leur formation de base, le temps consacré aux différentes tâches qui leur sont confiées, leur niveau de satisfaction, ainsi que la supervision dont ils bénéficient. En Belgique, seule la Région flamande a participé à l'étude qui ne livre dès lors malheureusement aucun chiffre pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Celle-ci fournit toutefois quelques enseignements généraux. Ainsi, neuf profs sur dix se disent satisfaits par leur métier, et huit sur dix referaient le même choix de carrière si celui-ci était à refaire. En revanche, deux profs sur trois estiment que leur rôle est globalement déconsidéré par la société. "C'est le signe que quelque chose doit être fait en la matière car cela a un effet sur la motivation des enseignants à rester dans la profession", avertit Michael Davidson, responsable de la division éducation de base et écoles auprès de l'OCDE. (Belga)

Nos partenaires