Deux conducteurs de train sur trois prêts à travailler en Flandre

03/10/12 à 12:47 - Mise à jour à 12:47

Source: Le Vif

(Belga) En cette journée de grève des conducteurs de train, entamée mardi soir, la SNCB insiste sur le "nombre de personnes désireuses d'accéder à leur lieu de travail mais empêchées de le faire par un piquet de grève". L'opérateur de chemin de fer explique dans un communiqué, qu'en Flandre, deux conducteurs de train sur trois veulent travailler. En Wallonie, seule la moitié a manifesté la volonté d'assurer son job.

Au niveau du personnel opérationnel (accompagnateurs de train, personnel de gare et conducteurs de train), la situation diffère en Flandre, à Bruxelles et Wallonie, explique l'opérateur. "Nous avons constaté qu'en Flandre, une majorité du personnel s'est présentée au travail, tandis qu'à Bruxelles et en Wallonie, la plupart des employés ne sont pas venus ou n'ont pas pu se présenter au travail". La SNCB présente d'autres chiffres. Environ 50% des accompagnateurs de train de la région de Charleroi sont au travail contre 13% à Mons. Du côté des conducteurs de train, environ 2 sur 3 sont présents en Flandre, Hasselt atteignant même 80%. En Wallonie, les chiffres provisoires des conducteurs de train au travail se situent juste en-dessous des 50%. Les piquets de grève bloquent également l'accès aux ateliers qui emploient plus 6.000 personnes, soit un tiers du personnel de la SNCB. Ces personnes ne peuvent donc pas ou difficilement se présenter, explique l'opérateur. (MUA)

Nos partenaires