Deux circulaires pour améliorer la prise en charge des victimes et des proches de défunt

22/11/12 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Le Vif

(Belga) Deux circulaires édictées par le collège des procureurs généraux veulent améliorer la prise en charge des victimes dès le début de la procédure judiciaire et des proches de défunt lors d'un décès violent.

Le but est d'uniformiser les pratiques déjà existantes au niveau des parquets du pays, et de sensibiliser les différents acteurs qui entrent en jeu dès qu'une mort violente ou un décès suspect est constaté. Qu'il s'agisse de l'annonce du décès aux proches, de la possibilité de se rendre sur les lieux ou de rendre un dernier hommage au défunt, la circulaire "dernier hommage" recense les bonnes pratiques à appliquer pour réduire le plus possible l'impact sur les proches des victimes. Une deuxième circulaire, plus spécifique au monde judiciaire, vise à prévoir l'accompagnement, le plus tôt possible, des victimes ou de leurs proches dans la procédure judiciaire. Elle précise les rôles du procureur général, des magistrats de liaison au sein des différents parquets et des assistants de justice, qui forment le lien entre les victimes et les acteurs de la justice. "Le but est d'éviter aux victimes d'être victimes une deuxième fois", explique l'avocat général Pierre Rans, coordinateur du réseau d'expertise en matière de politique en faveur des victimes. "Nous attirons par exemple l'attention sur l'importance du vocabulaire utilisé." Le rôle des assistants de justice est officialisé et consiste à assister les victimes lors de moments très émotionnels de la procédure. (MUA)

Nos partenaires