Deux chasseurs de mines belges déployés en mer Baltique

10/05/14 à 17:05 - Mise à jour à 17:05

Source: Le Vif

(Belga) Un deuxième chasseur de mines belge, le Crocus, a rejoint la mer Baltique pour participer jusque fin mai à une opération de déminage des eaux lettonnes, en compagnie d'un bâtiment belge du même type, le Bellis, au moment où l'Otan renforce sa présence militaire en Europe de l'Est en raison de la crise en Ukraine, a-t-on appris samedi de source militaire.

Le chasseur de mines tripartite (CMT) M917 Crocus, servi par un équipage de 45 marins, a quitté lundi son port d'attache de Zeebrugge en direction de la mer Baltique, qu'il a rejointe vendredi, a indiqué un porte-parole militaire à l'agence BELGA. Le Crocus doit participer jusqu'au 24 mai à l'exercice annuel "Open Spirit", qui se tient depuis 1996 dans les eaux des trois pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) à l'initiative de la Suède, pour nettoyer les fonds de la Baltique des munitions et explosifs qui y ont été déversés durant les deux Guerres mondiales. Onze pays doivent y prendre part, dont la plupart sont membres de l'Otan, aux côtés de la Suède et de la Finlande, deux pays neutres, selon le porte-parole. Le Crocus a rejoint un autre navire de la Marine, le M916 Bellis et son équipage de 36 personnes, qui sont affectés à une flottille de l'Otan, le "Standing NATO Mine Counter-Measures Group One" (SNMCMG1), dépêché en Baltique dans le cadre des mesures prises par l'Alliance atlantique pour rassurer ses membres est-européens à la suite de la crise ukrainienne. (Belga)

Nos partenaires