Deutsche Bank "profite de l'épargne des Belges pour jouer en bourse"

01/02/13 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Source: Le Vif

(Belga) Deutsche Bank "profite de l'épargne des Belges pour jouer en bourse", a dénoncé vendredi l'eurodéputé Ecolo Philippe Lamberts au micro de Bel RTL. Les épargnants devraient se baser sur d'autres critères que le taux d'intérêt, selon lui.

Deutsche Bank "profite de l'épargne des Belges pour jouer en bourse"

Il existe en Europe "un cartel de grosses banques qui s'entendent pour dominer le marché", affirme Philippe Lamberts, qui cite en exemple "la campagne publicitaire menée depuis deux mois par Deutsche Bank pour capter l'épargne des Belges". La banque allemande "profite de l'épargne des Belges pour jouer en bourse", selon lui. "Elle peut promettre aux Belges quelques miettes des bénéfices qu'elle fait pour se positionner au-dessus des taux d'intérêt offerts par les autres banques". Mais son bilan n'est pas reluisant, poursuit le député Ecolo, qui évoque sa participation à la manipulation du Libor et une grosse affaire de fraude fiscale en Allemagne. Face à ces pratiques, l'Europe doit se doter d'un gendarme bancaire efficace, estime-t-il, accordant peu de crédit à la régulation au niveau national. Les Etats ont néanmoins un rôle pour encourager les épargnants à placer leur argent de façon avisée. Le simulateur de comptes d'épargne que vient de lancer le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte (sp.a) est insuffisant, estime M. Lamberts, pour qui comparer les taux d'intérêt revient à "regarder les choses par le petit bout de la lorgnette". "Si on achète un poulet à deux euros, c'est qu'il y a une embrouille quelque part", estime-t-il, en appliquant le même raisonnement aux placements financiers. "On l'a bien vu avec Kaupthing. On joue au casino derrière et un jour les gros risques qu'on a pris se traduisent par un coup de massue sur votre tête". (MUA)

Nos partenaires