Destruction de 5 tonnes d'ivoire aux Philippines, une première en Asie

21/06/13 à 09:41 - Mise à jour à 09:41

Source: Le Vif

(Belga) Les autorités philippines ont commencé vendredi la destruction de cinq tonnes de défenses d'éléphants lors d'une cérémonie officielle destinée à prouver la volonté du pays à se débarrasser de sa réputation de plaque tournante en Asie pour le trafic d'ivoire venu d'Afrique.

Destruction de 5 tonnes d'ivoire aux Philippines, une première en Asie

Un bulldozer a broyé des centaines de défenses disposées sur le parking du Bureau de la protection de la nature, les Philippines devenant ainsi le premier pays en Asie à éliminer ses stocks d'ivoire illégale saisis par la police. Ces cinq tonnes proviennent de 13 tonnes d'ivoire saisies par les douanes philippines depuis le milieu des années 90. Les huit tonnes restantes ont disparu, probablement volées au cours des années. La plupart des stocks d'ivoire ont disparu lorsqu'ils étaient entreposés au Bureau des douanes, une agence notoirement corrompue. Un officier du Bureau de la protection de la nature est en fuite après avoir fait main basse sur quelque 700 kilos de cette matière précieuse, et interdite à la vente. Les Philippines sont un des huit pays accusés en mars de ne pas lutter avec détermination contre le trafic d'ivoire, lors de la réunion du comité permanent de la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites). Ces huit pays comptent trois pays d'origine (Ouganda, Tanzanie, Kenya), trois de transit (Malaisie, Vietnam, Philippines) et les deux principaux marchés (Chine et Thaïlande). Le commerce international de l'ivoire est interdit depuis 1989. (Belga)

Nos partenaires