Desmond Tutu dénonce le mariage des filles mineures en Afrique

06/11/12 à 16:37 - Mise à jour à 16:37

Source: Le Vif

(Belga) Le mariage forcé des filles de moins de 18 ans est aussi condamnable que l'apartheid et doit être combattu avec la même vigueur, a estimé mardi à Johannesburg l'ancien archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu.

Desmond Tutu dénonce le mariage des filles mineures en Afrique

"C'est un problème que je compare à l'apartheid en Afrique du Sud, que je voudrais combattre avec la même passion, le même engagement que j'ai eu pour combattre l'apartheid", a-t-il déclaré à l'AFP, en marge d'un colloque consacré à la question des mariages d'enfants en Afrique à l'initiative du groupe de sages des Anciens ("Elders"). Desmond Tutu a reçu le prix Nobel de la paix en 1984 pour son rôle dans la lutte contre la ségrégation des populations basée sur le critère de la couleur de la peau qui était pratiquée en Afrique du Sud. "L'apartheid cherchait délibérément à réduire au silence une communauté entière, et cette pratique (le mariage forcé) fait la même chose. C'est en fait empêcher des communautés entières de se développer comme elles le pourraient si les petites filles avaient la chance de rester plus longtemps à l'école", a poursuivi le prélat, l'un des fers de lance de la lutte contre le régime raciste sud-africain finalement abrogé en 1994. Environ dix millions d'enfants sont mariés chaque année de force dans le monde, selon des statistiques d'organisations de santé publique communiquées lors de la conférence de Johannesburg. Un pays africain, le Niger, a le pourcentage le plus élevé de mariages précoces, avec trois quarts des filles contraintes de se marier avant 18 ans, selon ces sources. (STEPHANE DE SAKUTIN)

Nos partenaires