Des policiers s'exercent à la neutralisation d'un travailleur armé à la centrale de Doel

21/02/13 à 19:05 - Mise à jour à 19:05

Source: Le Vif

(Belga) La police et les services d'urgence se sont exercés jeudi matin à la centrale nucléaire de Doel (nord-est de la province de Flandre orientale) à une situation dite AMOK, durant laquelle un tireur fou doit être neutralisé le plus rapidement possible. L'exercice, qui sera évalué ultérieurement par les services de police, s'est déroulé normalement, a indiqué jeudi Electrabel, l'exploitant de la centrale de Doel, à l'issue de cet exercice auquel collaborait également la commune.

Des policiers s'exercent à la neutralisation d'un travailleur armé à la centrale de Doel

"Nous avons simulé la pénétration sur le site de Doel d'un travailleur armé", a expliqué Electrabel. "La police a alors reçu l'ordre de neutraliser le suspect le plus rapidement possible. Il s'agissait d'un exercice à petite échelle, mais tout s'est très bien déroulé", a-t-elle ajouté. Une situation AMOK décrit toutes les situations au cours desquelles une ou plusieurs personnes, en un endroit donné, agressent les personnes présentes et tentent de faire le plus grand nombre de victimes, sans chercher à se retrancher ou à prendre des otages. C'est par exemple le cas des fusillades de Columbine ou de Virginia Tech aux Etats-Unis ou de la tuerie perpétrée en janvier 2009 dans la crèche Fabeltjesland de Termonde par Kim De Gelder. Confrontés à un tireur ou un suspect fou, les forces de police sont formées à neutraliser celui-ci le plus rapidement possible et à ne pas attendre l'arrivée d'unités spéciales. (COR 232)

Nos partenaires