Des ouvriers de Ford Genk demandent à revoir leurs prêts

03/10/13 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Le Vif

(Belga) Près de mille ouvriers qui risquent de se retrouver confrontés à des difficultés financières en raison de la fermeture de l'usine de Ford Genk ont déjà eu une conversation avec leur banque afin de négocier une révision de leur crédit hypothécaire ou à la consommation, a répondu mercredi le ministre-président flamand Kris Peeters à une question de Joke Quintens (sp.a), rapporte jeudi le quotidien Het Belang van Limburg.

Les banques s'étaient engagées en décembre 2012 à aider les familles qui risqueraient de se retrouver confrontées à des problèmes financiers à la suite de restructurations ou de fermetures d'entreprises. "Les banques ont promis d'examiner dossier par dossier si elles peuvent aider ces gens", a expliqué Kris Peeters. Selon la fédération des institutions financières Febelfin, les banques et sociétés de crédits ont déjà été contactées par 206 travailleurs de Ford et 438 membres des entreprises qui fournissaient Ford, pour un ou des crédits en cours. "A côté de cela, certaines banques ont déjà contacté elles-mêmes leurs clients qui travaillent chez Ford ou un fournisseur, de manière proactive, ce qui représente une centaine de contacts pris", ajoute Kris Peeters. (Belga)

Nos partenaires