Des ONG interpellent l'Agence de Contrôle Nucléaire au sujet de Doel 3 et Tihange 2

17/10/13 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Le Vif

(Belga) Inter-Environnement Wallonie (IEW), Greenpeace, Bond Beter Leefmilieu (BBL), Inter-Environnement Bruxelles (IEB), Brusselse Raad voor het Leefmilieu (BRAL), déplorent dans un communiqué jeudi qu'une lettre envoyée à l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) pour lui faire part de leurs préoccupations quant au redémarrage en juin des réacteurs Doel 3 et Tihange 2 est toujours sans réponse. Du côté de l'AFCN, contactée par l'agence Belga, on assure que la réponse est actuellement finalisée et sera envoyée très prochainement.

Des ONG interpellent l'Agence de Contrôle Nucléaire au sujet de Doel 3 et Tihange 2

Dans leur lettre adressée à Jan Bens, directeur général de l'agence, les ONG demandaient un complément d'informations quant au redémarrage des deux réacteurs, restés plusieurs mois à l'arrêt car des microfissures avaient été découvertes dans les cuves. Les différentes organisations déplorent dans ce courrier "qu'aucun test n'a été réalisé sur les cuves" avant de donner le feu vert au redémarrage et que certains "scénarios techniques" n'ont pas été pris en compte. Ces ONG s'étonnent encore "qu'une inspection de suivi des cuves ne soit demandée que lors du prochain arrêt planifié de Doel 3 et Tihange 2, et pas pour les arrêts suivants". Parallèlement à ces préoccupations, les cosignataires souhaitent obtenir une copie complète "de tous les avis et rapports des experts allemands consultés par l'AFCN" dans le cadre de l'enquête sur les défauts des cuves des deux réacteurs en question. Dans leur communiqué les organisations affirment la nécessité d'obtenir rapidement "les compléments d'information demandés" à l'AFCN et espèrent que ces "éléments les amèneront à reconsidérer leur jugement". L'AFCN a confirmé jeudi par la voix de sa porte-parole qu'elle "avait pris le temps de formuler une réponse de plusieurs pages à ce courrier", et que celle-ci serait envoyée très prochainement. (Belga)

Nos partenaires