Des négociations secrètes ont eu lieu entre la Chine et le Japon au sujet des îles Senkaku

15/10/13 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Le Vif

(Belga) Un haut responsable du gouvernement chinois a effectué une visite secrète au Japon dans le but d'améliorer les relations avec le Japon mises à mal par un différend territorial de longue date, a indiqué mardi l'agence japonaise Jiji Press citant des sources gouvernementales chinoises.

Des pourparlers auraient eu lieu début octobre entre ce haut responsable de la division Asie du ministère chinois des Affaires étrangères et un haut responsable du ministère japonais des Affaires étrangères, selon ces sources. Un membre du ministère japonais a refusé de commenter cette rencontre, déclarant que "le Japon et la Chine ont toujours eu des échanges de toutes sortes et à tous les niveaux". Les rapports entre Tokyo et Beijing ont été refroidis en septembre 2012 en raison du litige autour des îles Senkaku, contrôlées par le Japon mais réclamées par les Chinois, qui les nomment Diaoyus. Ce conflit territorial en mer de Chine orientale a fait craindre une éventuelle confrontation armée entre les deux puissances asiatiques. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a croisé brièvement le président chinois Xi Jinping et lui a serré la main, en marge du sommet Asie-Pacifique de la semaine dernière en Indonésie. Mais la Chine a refusé une rencontre formelle pour cause de conflit territorial. Depuis sa prise de fonction en décembre dernier, Shinzo Abe n'a eu de discussions officielles ni avec Pékin, ni avec Séoul, avec qui Tokyo est également en conflit au sujet d'un archipel contrôlé par la Corée du Sud. Inquiet de la montée en puissance maritime de la Chine (Pékin a mis en service son premier porte-avions fin 2012, le Liaoning), Tokyo a décidé de constituer une force spéciale de 600 hommes et 12 navires pour surveiller et protéger l'archipel des Senkaku. (Belga)

Nos partenaires